. Téléphone : (+226) 25 30 10 91 / 25 30 10 92   Email : info@asce-lc.bf

Du 14 au 19 décembre s'est déroulé à la Chambre de commerce de Bobo-Dioulasso, la session 2020 du cadre de concertation sous le thème : "Détection et traitement des fautes de gestion en vue de l'assainissement de la gestion des finances publiques : rôle des organes de contrôle de l'ordre administratif". Pendant 6 jours, les participants ont passé en revue les activités menées et celles programmées pour 2021.

Il s'est agi dans un élan de synergies d'action en termes de planification de disposer de plans d'audit annuels et pluri annuels tenant compte des priorités cohérentes avec les objectifs de l'administration et les normes internationales d'audit.

En effet, si l'édition du cadre de concertation 2019 a été consacrée à la rigueur et au professionnalisme dans la conduite des missions de contrôle, la présente session selon le Contrôleur général d'Etat Luc Marius IBRIGA, a permis de s'appesantir sur la détection et le traitement des fautes de gestion.

En effet, si certaines irrégularités constatées dans le cadre des missions de contrôle sont pénalement répréhensibles selon le Contrôleur général d'Etat Luc Marius IBRIGA, la plupart a-t-il dit, relève de la faute de gestion.  Il s'agit pour les acteurs du corps de contrôle de l'ordre administratif de maîtriser leur rôle dans l'identification des fautes de gestion afin que les cas signalés dans les rapports soient diligemment traités par la Cour des comptes.

 

DDIC/ASCE-LC.

SPOT DIP