. Téléphone : (+226) 25 30 10 91 / 25 30 10 92   Email : info@asce-lc.bf

Toute mon existence n’est que gratitude envers Dieu, par qui toute chose arrive. Je perçois ma prise de fonction en tant que contrôleur général d’Etat comme un défi de plus auquel je me soumets avec la conviction qu’il saura m’apporter des ressources nécessaires pour réussir la mission. Rien de grand ne s’accomplit sans passion, plaise au seigneur de me guider sur le chemin de l’œuvre gigantesque mais pas insurmontable de construction de nation vertueuse que nous appelons de tous nos vœux.

Vous avez été très nombreux, amis, parents, connaissances et collègues à me témoigner votre soutien et votre accompagnement pour entamer ma nouvelle mission. Je vous en suis très reconnaissant.

 Je ne saurai passer sous silence  ma gratitude à leurs Excellences, Paul Henri Sandaogo Damiba, chef de l’Etat et Albert Ouédraogo, chef du gouvernement et à l’ensemble des présidents d’institutions pour leurs multiples soutiens. Je rends un vibrant hommage à mon professeur de fac, excellent grand commis de l’Etat j’ai nommé monsieur Luc Marius Ibriga pour le travail abattu à l’ASCE-LC sous son magistère. Je lui souhaite une retraite paisible et une longue vie.

Ma vision pour l’ASCE-LC sur les cinq ans est de « faire de l’ASCE-LC, une institution de référence résolument tournée vers la promotion de l’intégrité et de la probité dans la gestion des secteurs public, privé et de la société civile ». Pour y parvenir, je compte actionner  neuf leviers que sont :

  • œuvrer à un engagement ferme au sommet de l’Etat à donner l’exemple dans la lutte contre la corruption
  • veiller à l’instauration de l’intégrité comme conditions d’accès aux emplois de la fonction publique et aux postes de responsabilités
  • promouvoir l’excellence et le professionnalisme en instituant le recrutement comme mode d’accès à certains postes de responsabilités
  • veiller à l’adoption de plan de carrière dans les ministères et institutions
  • renforcer le dispositif anti-corruption dans les services publics et privés
  • dynamiser le dispositif actuel du contrôle interne
  • mettre en place un registre foncier
  • œuvrer à l’application rigoureuse des sanctions disciplinaires, civiles et pénales
  • dynamiser la coopération inter-agence afin de faciliter l’identification et le recouvrement des avoirs illégalement constitués et localisés à l’étranger.

Ce vaste chantier que j’engage ne saurait se réaliser sans l’accompagnement de l’ensemble des forces vives de la Nation. C’est pourquoi je sollicite l’engagement de tous dans un élan patriotique pour l’atteinte de ces objectifs.

 

Le BURKINA-FASO, pays des hommes intègres << refusons la corruption au nom de notre intégrité >>.

 

 

 

SPOT DIP