Imprimer
Catégorie : Actualités
Affichages : 142

Le lancement officiel de l’audit du ministère de la défense et des anciens combattants a eu lieu mercredi 11 mai 2022 dans l’enceinte du ministère à Ouagadougou, en présence de différents responsables de troupes, de garnison et de bien d’autres entités de l’armée devant faire l’objet d’audit conformément au programme de l’équipe des auditeurs.

La cérémonie s’est déroulée en présence du Contrôleur général d’Etat Philippe NION ; du secrétaire général du ministère de la défense et des anciens combattants, le colonel Major Noaga Edouard Ouédraogo ; du chef d’Etat- Major général des armées, le colonel Major David Kabré et du chef de la mission d’audit, M Siribi Madiéga.

Le contrôleur général d’Etat a donné des éclairages sur l’esprit et la portée de l’audit qui couvre la période du 9 mai au 27 juillet 2022 et qui doit à terme contribuer à une amélioration de la gestion et de la gouvernance au sein de différents services relevant du ministère de la défense et des anciens combattants.

L’audit selon M NION, ne vise pas une personne donnée. Il ne se fait pas contre quelqu’un mais vise à apporter des solutions à travers la mise en œuvre des recommandations qui en sortiront. Il s’agit note-t-on de s’assurer du respect des textes législatifs et règlementaire ; de la fiabilité du dispositif de gestion mais aussi et surtout de relever les disfonctionnements afin de les corriger pour prévenir les risques de mal gouvernance en vue de garantir l’optimisation des performances des services de l’armée nationale.

Le contrôleur général d’Etat dit compter sur la bonne collaboration des responsables des différentes entités de l’armée à auditer, et attache du prix à une bonne exécution de la mission d’audit.

Du chronogramme déroulé par le chef de mission M Siribi Madièga, son équipe d’audit travaillera à passer au peigne fin tous les aspects pris en compte dans le champ d’audit afin de déposer le rapport provisoire le 29 juillet 2022.

Pour le secrétaire général du ministère de la défense et des anciens combattants, le colonel Major Noaga Edouard Ouédraogo, le dernier audit de l’armée a eu lieu en 2019. L’armée dit-il, doit se mettre à la disposition de l’ASCE-LC pour faciliter l’audit qui permet de se corriger et de se mettre dans une bonne posture d’amélioration continue du travail abattu au jour le jour. Il a invité ses collaborateurs à ouvrir grandement leurs portes pour accueillir les membres de l’équipe d’audit. Et la hiérarchie interviendra à chaque fois pour trouver des solutions à d’éventuelles difficultés qui se présenteront sur le terrain.

 

DCP/ASCE-LC