Imprimer
Catégorie : Actualités
Affichages : 107

M Philippe NION, Contrôleur général d’Etat a été reçu le lundi 16 mai 2022 à la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso par M Mahamadi Sawadogo dit Kadafi, président de l’Institution. Ce fut en présence de M Issaka Kargougou, directeur général.

La séance d’entretien d’environ quarante-cinq (45) minutes a permis aux deux responsables d’Institution d’échanger sur des valeurs qui incarnent la bonne gestion des services publics, privé et de la société civile.

La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCIBF) qui est un des principaux partenaires de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) entend jouer pleinement son rôle dans la lutte contre la corruption en synergie d’action avec l’administration publique.

Le Contrôleur général d’Etat M NION a fait part à M Sawadogo de sa vision basée sur l’intégrité et la probité ; mais aussi de ses neuf priorités à mettre en œuvre dans le cadre de son mandat de cinq (5) ans à la tête de l’ASCE-LC.

M NION entend travailler pour l’intérêt général et a demandé par conséquent l’accompagnement de la CCIBF pour relever les nombreux défis en termes de sensibilisation, d’appropriation et de bonne gouvernance. L’enjeu est de taille et commande une pleine participation de tous les acteurs de développement pour que la valeur d’intégrité reprenne place dans nos vécus quotidiens.

L’entreprise au Burkina n’est pas bien accompagnée à tel point que certains responsables d’entreprise se comportent comme des boutiquiers qui ferment au gré de leurs sentiments. L’administration publique doit soutenir les entreprises afin qu’elles avancent. Les entreprises qui meurt le sont de la faute du publique parce qu’elles ne gagnent pas de marchés et par conséquent, mettent la clé sous paillasson. M Sawadogo suggère qu’il faut catégoriser la commande publique afin de permettre une large participation des entreprises aux appels d’offres en fonction de leur catégorie.

Pour M Sawadogo, « nous devons travailler main dans la main pour atteindre les objectifs escomptés ». Il a félicité et encouragé le contrôleur général d’Etat dans l’exercice de sa mission car, l’essentiel pour lui ; c’est « de marquer le passage ». La mission est certes difficile mais grâce à « l’accompagnement de Dieu, vous allez arriver » a conclu le président de la chambre de commerce et d’industrie M Mahamadi Sawadogo dit Kadafi.

 

DCP/ASCE-LC