. Téléphone : (+226) 25 30 10 91 / 25 30 10 92   Email : info@asce-lc.bf

M Elysée Ouédraogo, Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et M Latin Poda, premier président de la Cour des comptes du Burkina ont été respectivement reçu en audience le mardi 07 et le jeudi 09 juin 2021 à l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) par M Philippe Néri Kouthon NION, Contrôleur général d’Etat.

Les audiences accordées aux deux responsables d’Institution rentrent dans le cadre de la bonne collaboration et du renforcement du partenariat.

Le Président de la CENI à l’entame de l’audience, a encouragé le Contrôleur général d’Etat Philippe Néri Kouthon NION afin qu’il réussisse son mandant en toute responsabilité et dans l’intérêt général. Il dit être disposé à travailler avec l’ASCE-LC pour une administration vertueuse, débarrassée de pratiques corruptives pouvant entacher concernant son Institution, l’organisation ou le déroulement de compétitions électorales. La corruption est un phénomène pernicieux qui touche à tous les secteurs d’activité.

En effet, la corruption électorale et la fraude électorale invitent réellement au renforcement de la collaboration entre la CENI et l’ASCE-LC. Aussi, les  responsables des deux Institutions s’engagent surtout à mettre en œuvre des mesures préventives à travers des campagnes de sensibilisation des citoyens lors des périodes électorales au Burkina.

Ces campagnes de sensibilisation contre les mauvaises pratiques en période électorale auront pour supports de communication, les spots audiovisuels, les affiches, les émissions plateau etc.

M Ouédraogo et M Nion entendent donner une nouvelle dynamique à leur collaboration en vue d’atteindre des résultats probants dans la lutte contre la corruption en général.

Le Contrôleur général d’Etat très ému par la visite de courtoisie de son hôte a tenu à le remercier sincèrement pour son initiative. Il lui a affirmé sa disponibilité à répondre à toutes sollicitations pour une gouvernance vertueuse de notre cher pays. Il dit avoir de l’espoir pour une véritable synergie d’action entre les Institutions pour rompre la chaîne de la corruption.

La visite de courtoisie et d’échanges de M Latin Poda, premier Président de la Cour des comptes et sa délégation, a été marquée essentiellement par la conduite d’actions fortes de renforcement de la coopération entre la Cour des Comptes et l’ASCE-LC.

M Latin Poda après avoir félicité M Philippe Néri Kouthon NION, son ancien collaborateur en tant que Conseiller à la Cour des Comptes et aujourd’hui Contrôleur général d’Etat, a relevé la nécessité pour les deux Institutions sœurs de travailler en tandem pour l’atteinte d’objectifs nobles en matière de bonne gouvernance des finances publiques. L’idée principale à travers les échanges a porté sur le renforcement du partenariat existant afin de consolider les acquis et entrevoir de nouvelles perspectives.

A cet effet, M NION, Contrôleur général d’Etat a attiré l’attention de son hôte sur la nécessité d’un cadre de concertation permanent entre la Cour des comptes et l’ASCE-LC qui serait à même d’être une source d’amélioration sensible de la collaboration.

Il dit être favorable à l’idée de M Latin Poda d’enclencher un lobbying au nom des deux Institutions auprès des autorités sur la question du budget alloué chaque année pour le fonctionnement de leurs Institutions respectives.

La Cour des comptes et l’ASCE-LC sont condamnées à travailler ensemble. Du reste, dans les prochains jours a dit le Contrôleur général d’Etat, l’ASCE-LC transmettra à la Cour des dossiers pour suite à donner. La Cour des comptes participe au cadre de concertation des organes de contrôle de l’ordre administratif organisé annuellement par l’ASCE-LC en vue d’un meilleur planning des activités. Vivement que cette coopération exemplaire puisse se pérennisé au profit de l’intérêt.

 

 

DCP/ASCE-LC

SPOT DIP