Imprimer
Rubrique : Actualités
Affichages : 2776

46 véhicules de type pick-up double cabine et trois véhicules de transport en commun ont été mis à la disposition du Ministère de la fonction publique, du travail et de la protection sociale (MFPTPS), du Ministère de la justice, des droits humains et de la promotion civique (MJDHPC), du Ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA) et de l’ASCE-LC. La cérémonie de remise desdits véhicules a eu lieu, ce vendredi 23 mars 2018, en présence du ministre en charge de la fonction publique, Séni Ouédraogo.

Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de modernisation de l’administration publique (PMAP), le Ministère de la fonction publique, du travail et de la protection sociale (MFPTPS), le Ministère de la justice, des droits humains et de la promotion civique (MJDHPC), le Ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA), et l’ASCE-LC ont été dotés de matériels roulants. Ce sont au total, 46 véhicules de type pick-up double cabine et trois véhicules de transport en commun qui ont été mis à la disposition des entités précitées, le vendredi 23 mars 2018, par le ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, Séni Ouédraogo. La dotation en question, constitue un grand soulagement dans la réalisation des activités des entités bénéficiaires, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de Ouagadougou, a confié le représentant des bénéficiaires, le directeur de cabinet du MENA, Babou Eric Benon. Il justifie ses propos par le fait que certaines difficultés empêchent la réalisation des missions essentielles des structures bénéficiaires. A l’en croire, ces difficultés sont liées entre autres, à l’absence de matériels  roulants, au coût élevé des locations venant des prestataires privés, à la complexité de la procédure de location des véhicules privés, etc. Au regard de cette réalité, il a confirmé que ces nouvelles acquisitions permettront d’aplanir certaines difficultés et vont contribuer à l’atteinte des objectifs du PNDES.

Le patron de la cérémonie, le ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, Séni Ouédraogo, partage son optimisme. Il pense que cet appui vise à permettre, entre autres : l’amélioration des prestations fournies par les directions régionales de la fonction publique, l’accélération de la mise à disposition des agents de la fonction publique, la mise à jour de la carrière des agents, l’amélioration du dispositif de pilotage des actions de modernisation de l’administration, etc. Pour ce qui est du MENA et du MJDHPC respectivement, il estime que l’appui vise à permettre aux encadreurs, notamment aux directeurs régionaux et provinciaux en charge de l’éducation des Hauts-Bassins, de l’Est et du Sahel d’assurer un encadrement de qualité, en vue d’améliorer le suivi du temps d’apprentissage, le renforcement du dispositif de suivi des politiques de l’éducation et du contrôle des structures éducatives, à renforcer les capacités des juridictions-pilotes, notamment les tribunaux administratifs de Ouagadougou, Bobo, Tenkodogo et Dédougou, pour réduire considérablement, le temps mis pour rendre les jugements le dispositif de suivi des politiques du ministère et les capacités des structures de la chancellerie.

Ce don est une bouffée d’oxygène pour le fonctionnement des structures bénéficiaires. Le ministre en a conscience et c’est la raison pour laquelle, il n’a pas hésité à inviter ces dernières à en faire un bon usage. Son appel n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd, en témoigne cette déclaration du représentant des bénéficiaires : «nous tenons à rassurer les donateurs que nous ferons un bon usage de ces véhicules et nous traduisons notre volonté d’agir conformément aux principes de bonne gouvernance, notamment la gestion rationnelle du matériel et le respect du bien public, nous veillerons également à leur entretien régulier». Il conclut en rappelant que ces dotations sont une invite à plus d’ardeur faite aux bénéficiaires. Conscient de cela, il s’est engagé, au nom de tous, pour une mise en œuvre réussie du programme.

Il faut rappeler que le programme à travers lequel ce don des 49 véhicules a été effectif est financé par la Banque mondiale.

Thierry AGBODJAN - Aujourd’hui au Faso