. Téléphone : (+226) 25 30 10 91 / 25 30 10 92   Email : info@asce-lc.bf

Nommés en mars 2018, les membres du Conseil d’orientation de l’Autorité supérieure de contrôle d’État et de Lutte contre la corruption (ASCE-LC) ont, au cours d’une audience solennelle, prêté serment ce mardi 10 juillet 2018, devant le Conseil constitutionnel. Le Conseil d’orientation a pour mission principale d’assister le contrôleur général d’État dans la gestion de l’ASCE-LC.

« Je jure solennellement, devant le peuple burkinabè, de bien et fidèlement remplir mes fonctions en toute indépendance, intégrité et impartialité, de façon digne et loyale, de garder rigoureusement le secret des délibérations et de me conformer rigoureusement à toutes les autres obligations auxquelles je suis astreint ». C’est sous ce serment que les membres du Conseil d’orientation de l’ASCE-LC se sont engagés devant autorités, collègues, parents, amis et connaissances.

Dieudonné Désiré Yaméogo (conseiller en fiscalité), Amina Mousso Ouédraogo (magistrat de grade exceptionnel à la retraite, Médiateur du Faso de 2005 à 2011), Germain Nama (journaliste, directeur de publication de L’Évènement), Mamadou Savadogo (avocat), Siaka Traoré (expert-comptable), Salomon Ouoba (inspecteur du Trésor), Antoinette Kanzié (magistrat), Paulin Philibert Ouédraogo (expert-comptable) et Marie Béatrice Tassembédo (inspecteur du Trésor). Ce sont les membres qui constituent ledit organe.

Ils sont appelés désormais à formuler des recommandations sur les grandes orientations de l’ASCE-LC, son programme d’activités, les traitements salariaux et avantages servis aux membres et aux agents de l’institution ainsi que le recrutement du contrôleur général d’Etat, etc.

Après avoir donné acte à leur prestation de serment et renvoyé ceux-ci à l’exercice de leurs fonctions, le président du Conseil constitutionnel, Kassoum Kambou, leur a prodigué des conseils. Il leur a rappelé que la finalité de leur mission est de moraliser la vie publique. C’est pourquoi il estime que la mission est certes lourde, mais noble dans le contexte actuel où l’honnêteté est la chose la moins partagée.

Pour rappel, le Conseil d’orientation est une composition tripartite de personnalités représentant l’administration publique, le secteur privé et les organisations de la société civile.

Lefaso.net